Lutt’Opie A&SI est une association caritative à buts multiples, non confessionnelle, apolitique et à but non lucratif. L’association est officiellement reconnue le 17 novembre 2007 sous le numéro d’identification WALDEC : W313007677. Elle est composée d’une dizaine de membres.

Depuis 2008, A&SI (Arts & Solidarité Interculturelle) réalise des projets de développement dans le domaine artistique. L’accès à l’art sous toutes ses formes, que ce soit en tant qu’acteur ou en tant que spectateur, étant indispensable au développement humain, nous intervenons, en France comme à l’étranger, auprès de personnes privées de cet accès.

Notre domaine d’intervention s’étend à de multiples disciplines artistiques, comme la musique, le théâtre, le cinéma, la photographie, les arts plastiques, la danse, en utilisant ces médias comme support de développement local.

 Anthony BLANC est président / fondateur de l’association. Il est psychologue interculturel clinicien et travaille essentiellement avec des demandeurs d’asile et des réfugiés. Il officie également comme rappeur et compositeur de musique et a réalisé plusieurs albums. Il a rencontré Abidine DIOARI lors de son premier voyage au Burkina Faso avec l’association SOS SAHEL et a ensuite décidé de monter une association en partenariat avec des personnes ayant la même envie.

Sa participation à de nombreux projets humanitaires couplée à son expérience professionnelle lui a apporté une forte expérience dans ce domaine

Les associations Boamani Africa (Burkina Faso) et Arts et Solidarité Interculturelle (France) sont deux associations partenaires œuvrant ensemble depuis 10 ans dans la même dynamique interculturelle et ayant mené à terme, par leur jumelage, des projets de développement durable : reconstruction d’école, atelier d’éveil artistique et de formation en milieu scolaire, enregistrement d’albums, création de spectacle… Les ateliers sont ainsi menés par des professionnels du cinéma et de la musique burkinabè ainsi que par des formateurs étrangers venus de France et d’ailleurs…

L’origine du projet

2010
2018
2018

En 2007, les associations Boamani Africa du Burkina Faso et Lutt’Opie de France, représentées respectivement par Dioari Abidine Coulidiaty et Anthony Blanc, se rencontrent. Très vite, elles se trouvent de nombreux points communs, notamment la place centrale de l’art dans leurs idées d’actions humanitaires et la volonté d’œuvrer dans une dynamique interculturelle et innovante. Leur leitmotiv étant de créer de réels projets de développement durable où aucun des acteurs ne donne de leçon à l’autre ou lui impose son propre regard. Nous portons, au contraire, une attention particulière à ce que les partenaires d’un même projet mènent à bien des actions construites dans une vraie écoute et dans un respect mutuel pour la culture de l’autre. L’idée d’innovation est également prépondérante dans leurs démarches, car bien installés dans leurs générations, ils souhaitent mettre à profit dans leurs projets les outils multimédias actuels pour une large diffusion de leurs projets.

 Ce projet est réellement mu par deux énergies : une «africaine» et une «occidentale». Le projet « Tamayé » s’inscrit directement dans une demande locale des jeunes burkinabè avec qui Abidine travaille au quotidien depuis de longues années dans des stages de formation, des tournages de films et des spectacles de théâtre. Il fait lui-même parti de ces jeunes qui, par l’art, ont eu la chance de s’émanciper d’un déterminisme social trop souvent décrié, et de voyager en Europe en se nourrissant pour construire et non le fuir.

Album Toan au pays des hommes intègres 

Fermer le menu